Les Tommyknockers - Stephen KING

Publié le par Mina

P1010224.JPG


Titre :  Les Tommyknockers (The Tommyknockers)

Auteur :
  Stephen KING

Edition :
  J'ai Lu

Genre :
  Frisson

Résumé :

  Au cours d'une promenade en forêt, Bobbi Anderson trébuche sur un morceau de métal qui dépasse du sol. Intriguée, elle commence à creuser pour ne s'arrêter que de nombreuses heures plus tard, ayant travaillé en état de transe. Dégageant progressivement une structure gigantesque, elle se rend compte qu'il s'agit d'un vaisseau extraterrestre. Une fois exposé à l'air, le vaisseau exerce une influence sur la population de la petite ville de Haven, donnant des idées révolutionnaires aux gens, mais les transformant petit à petit en créatures non humaines dénuées de tout sens éthique.
  Le poète James Gardener, un ami de Bobbi, arrive à Haven à ce moment-là et est immunisé aux effets du vaisseau grâce à une plaque en métal qu'il a dans la tête suite à un accident. Il se rend compte assez vite que quelque chose ne va pas chez Bobbi et le reste des habitants de Haven et va faire son possible pour arrêter le cours des évènements.



Mon avis :
  J'avance, j'avance dans mon challenge et j'approche de la fin des années 80 avec "Les Tommyknockers". Néanmoins, je crois bien que ce titre restera comme ma lecture la plus difficile de Stephen King.

 

  "Les Tommyknockers" est un roman qui démarre sur les chapeaux de roue avec Bobbi qui trébuche sur ce qui s'avérera être un ovni, puis des longueurs assez intenables s'installent avant que le mystère ne s'éclaircisse... enfin presque.

  Car c'est long ! Très long ! Le livre 2 s'attarde sur la ville de Haven et ses habitants. Heureusement il y a ce que je préfère chez Stephen King : les longs portraits de personnages. Il s'en sort à merveille, forcément mais je me sentais perdue.


  J'avoue que j'ai du m'accrocher pour lire ce titre, je crois que je n'ai pas lâché principalement parce que je sais que Stephen King ne peut pas me décevoir. Mais quand même. C'est fouilli, il y a plein de personnages et je ne voyais pas où j'allais, je ne comprenais pas non plus ce qu'il se passait.
  C'est aussi un de ses romans que j'ai trouvé le plus sombre, le plus pessimiste, il y a du sang, les habitants de Haven se dégradent physiquement, il y a beaucoup de violence morale et je ne visualisais qu'un ciel noir aux reflets verts sur cette ville.
  J'ai fini par me renseigner et j'ai découvert que ce titre a été écrit quand Stephen King était au fond du goufre en matière d'addiction à l'alcool et à la drogue. Je pense que cela peut expliquer mon ressenti. A noter que "Misery" a été écrit durant la même période.


  Qu'à cela ne tienne, je l'ai fini et j'ai été amusée de trouver des références à d'autres titres de Stephen King, en particulier à des titres ultérieurs : il y a beaucoup de points communs avec "Under the Dome" bizarrement.
  Par contre, je n'ai pas trouvé la fin aussi sublime que ce que j'avais lu. A vrai dire je crois que je n'étais pas dans les meilleures conditions pour apprécier ce livre et je n'en garderai pas un excellent souvenir. Tant pis.

 

Conclusion :  J'aime toujours beaucoup Stephen King mais je crois que "Les Tommyknockers" est le pire que j'ai lu pour le moment. C'est noir, gluant, je me suis empêtrée dedans et j'en garderai un très mauvais souvenir. Mais bon... 



Rendez-vous sur Hellocoton !

Publié dans ♥ Stephen King

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article