Alice au pays des merveilles - Lewis CARROLL

Publié le par Mina

alice2.jpg~*~ Image cliquable ~*~



Titre : Alice au pays des merveilles

Auteur :
Lewis CARROLL

Edition :
Librio

Genre :
Conte

Résumé :
" Quand le Lapin sortit une montre de son gousset, la regarda et reprit sa course, Alice se leva d'un bond car, en un éclair, elle réalisa qu'elle n'avait jamais vu un lapin avec un gousset et une montre à en sortir. Dévorée de curiosité, elle le suivit à travers champs, et eut juste le temps de le voir s'engouffrer dans un vaste terrier sous la haie. " Pourquoi Alice s'étonnerait-elle alors de rencontrer chemin faisant une Reine de Cœur, un Griffon, un Chapelier, un Lièvre de Mars ou de prendre le thé chez les fous ? C'est au pays des merveilles que l'a entraînée le lapin blanc, un pays où elle ne cesse de changer de taille, et où tout peut arriver. Un pays que Lewis Carroll met en scène avec une rigueur impeccable dans la loufoquerie. Loin de la mièvrerie du conte enfantin, cette nouvelle traduction restitue au texte anglais toute sa verdeur mathématique.


Mon avis :
Lire "les aventures d'Alice au pays des merveilles", c'est plonger dans un autre monde : complètement incongru, totalement onirique, où le "non-sens" devient logique....
Bref on s'y perd, et c'est peut-être un peu ce qui m'a dérangé au début. Je n'arrivais pas à entrer dans l'histoire, j'ai eu du mal à comprendre les jeux de mots, tout s'enchaînait très vite...eh puis, je me suis posé la question de savoir si ce n'était pas le fait de connaître l'histoire par coeur, par le dessin-animé de Walt Disney, qui me freinait...
Finalement, je suis allée lire une biographie de Lewis Carroll, de son vrai nom Charles Dodgson, qui m'a aidé à mieux apprécier le "non-sens" qu'il affectionne tant et à vraiment m'amuser de l'histoire :


"Alice est en porte à faux dans le pays des merveilles comme Charles Dodgson l’était dans la réalité. Elle fait tout à rebours ou à contretemps de ce qui est convenable sur un plan social. Elle est toujours trop grande ou trop petite et a conscience de son inadaptation. La reine blanche l’accuse carrément de vivre à l’envers et lui conseille d’apprendre à croire à l’impossible. Mais au contraire de Charles Dodgson qui subissait la réalité, Alice ose se rebeller contre celui de l’anormalité. Elle est hardie et sereine, la projection idéalisée de son auteur."
http://fr.wikipedia.org/wiki/Lewis_Carroll

On comprend facilement que cette oeuvre fut un immense succès à sa sortie : le rêve y est absolument bien rendu (j'espère que je ne spolie personne en disant ça... 0_o ) et, surtout, c'est totalement différent de la littérature de cette époque et très audacieux ! :)
Pour conclure, je me suis bien amusée, je tenterais bien "De l'autre côté du miroir" et j'attends impatiemment la version ciné du grand Tim Burton...et j'ai envie de vous dire :  gardez votre âme d'enfant tant qu'il est encore temps ! (^-^)


challengeabc

http://www.unificationfrance.com/IMG/jpg/alice_au_pays_des_merveilles_alice_in_wonderland_affiche_poster_new_tim_burton_1.jpgEdit du 27/03/2010
  Tim Burton a fait d'Alice une oeuvre de fantasy, les costumes sont magnifiques, l'univers est digne du Pays des Merveilles mais, j'ai trouvé que la réalisation laissait à désirer avec des images de synthèse souvent inutiles et beaucoup de longueurs, de plus les musiques de Danny Elfman manque grandement durant le film...Décevant...

Publié dans Nouvelles & Contes

Commenter cet article

Marion 21/05/2010 23:46


Lecture assez étrange, je ne dirais pas avoir été deçue, mais c'est un livre étrange. Lu en même temps que Peter Pan, j'ai préféré l'oeuvre de Barrie, mais Alice reste un "classique", j'ai eu
l'occasion d'en savoir plus sur cette oeuvre lorsque je l'ai étudié en Littérature de Jeunesse à la fac. En fait, Wonderland, c'est un monde loufoque, gouverné par l'illogisme, sans règles. J'ai un
faible pour le chat du Chesire, bien que son sourire puisse paraître angoissant, effrayant...


Mina 22/05/2010 09:34



Merci pour ton commentaire Marion ! (^-^)



lelanie 27/03/2010 23:00


Je ne sais pas pourquoi mais depuis que je suis petite c'est une oeuvre qui m'angoisse.
J'ai super peur du chat avec son sourire bizarre!


Mina 28/03/2010 09:48


lol je la trouve à moitié flippante également, rassures-toi...et je pense que le chat même avec son sourire, n'est pas fait pour paraitre sympathique ! >

Grimmy 28/01/2010 00:27


A peu près du même avis pour le livre (qu'il faut peut-être lire en vo pour tout bien savourer). Comme toi j'attends avec impatience l'adaptation de Burton (les extraits sont déjà très
prometteurs)!


Mina 28/01/2010 10:03


Oui, je pense qu'en VO, ç'aurait été mieux mais je ne maitrise pas encore assez l'anglais ! =$ peut être même qu'étudier plus en profondeur ce conte doit être passionnant ! :)
Merci pour ton commentaire ! (^-^)


100choses 07/01/2010 21:21


Je n'ai pas adoré non plus, mais tout comme toi, j'attends avec impatience d'en voir l'interprétation de Tim Burton!


Mina 07/01/2010 21:51


clair ! (^-^) merci d'être passée ! ;)


Manu 07/01/2010 18:01


J'en ai parlé avec mon frère hier et il m'a parlé aussi du côté absurde et du non sens, difficile à appréhender au début.


Mina 07/01/2010 20:18


Exactement ! et apparemment, ce serait pire dans "De l'autre côté du miroir" mais bon, maintenant que j'en sais un peu plus sur Lewis Carroll, je me sens prête ! lol
Un prochaine fois...
Merci pour ton commentaire (^-^)