Une place à prendre - J.K. ROWLING

Publié le par Mina

uneplaceàprendre


Titre :  Une place à prendre (The casual vacancy)

Auteur :
  J.K. ROWLING

Edition :
  Grasset

Genre :
  Contemporain

Résumé :

  Bienvenue à Pagford, petite bourgade anglaise paisible et charmante : ses maisons cossues, son ancienne abbaye, sa place de marché pittoresque… et son lourd fardeau de secrets. Car derrière cette façade idyllique, Pagford est en proie aux tourmentes les plus violentes, et les conflits font rage sur tous les fronts, à la faveur de la mort soudaine de son plus éminent notable.                  
  Entre nantis et pauvres, enfants et parents, maris et femmes, ce sont des années de rancunes, de rancœurs, de haines et de mensonges, jusqu’alors soigneusement dissimulés, qui vont éclater au grand jour et, à l’occasion d’une élection municipale en apparence anodine, faire basculer Pagford dans la tragédie.



Mon avis :
  Merci à Price Minister et aux éditions Grasset pour ce partenariat qui rentre dans le cadre des 'Matchs de la rentrée littéraire'.

 

  Comme beaucoup d'entre vous je pense, j'étais très curieuse de découvrir J.K. Rowling dans un tout autre registre. 
  "Une place à prendre" est résolument adulte, il n'y a aucun doute à avoir là-dessus, peut-être un peu trop même... Vous allez comprendre.
  Au début du roman, j'ai cru retrouver un peu de légèreté tout de même dans son écriture mais, par la suite, je me suis vite rendu compte que Pagford n'a rien d'une ville angélique et ses habitants encore moins.
  Néanmoins, J.K. Rowling fait preuve d'un talent certain dans le détail qu'elle accorde aux portraits de ses personnages. Ce qui traine un peu trop en longueur parfois, d'ailleurs.

 

  Ce fut le cas dans la première partie du roman où on découvre longuement les réactions des habitants de Pagford face au décès de Barry Fairbrother, un notable à la place enviable... et enviée.
  Pagford est le genre de petite ville où tout le monde se connaît et J.K. Rowling dresse le portrait de personnages torturés : une droguée dont les enfants sont sur la sellette, une ado qui se mutile pour se sentir vivante... Les travers sont nombreux et multiples et le soleil peine à éclairer cette petite ville. 

 

  J'avoue que j'ai souffert de cette plongée dans la noirceur, j'ai accéléré ma lecture dans les toutes dernières pages car j'étais lasse de tout ce malheur et j'avais hâte de sortir de cet univers glauque au possible.
  D'autant plus que certains passages m'ont quand même semblé longs et répétitifs. 

 

  Pour conclure, "Une place à prendre" est bien écrit mais d'une noirceur très surprenante de la part de J.K. Rowling ; je m'attendais à quelque chose de plus adulte mais peut-être pas à ce point là. 
  Pour le match de la rentrée littéraire, je dois donner une note et ce sera : 12/20 


Lecture en partenariat avec

Grasset

Merci beaucoup ! (^-^)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publié dans Contemporain

Commenter cet article

MyaRosa 19/11/2012 21:44


C'est vrai que c'est glauque, déprimant et dérangeant. Je comprends ton ressenti même si, pour ma part, c'est un coup de coeur. Je ne m'attendais pas à tant d'audace et de noirceur de la part de
J.K. Rowling et c'est, en partie, ce qui m'a séduite. Bon, il faut dire aussi que j'aime beaucoup les romans noirs, cyniques et dramatiques...

Mina 20/11/2012 17:40



Merci de ton commentaire Mya, c'est vrai que ça reste agréablement surprenant de la part de J.K. Rowling, son succès est mérité car elle a vraiment du talent (^-^)



Feflie 15/11/2012 19:54


Arf, dommage ! Perso, j'ai beaucoup aimé (d'ailleurs il faut vraiment que je poste mon avis, le 20 approche ^^)

Mina 15/11/2012 21:15



Eh oui, merci de ton commentaire Feflie (^-^)



Noukette 12/11/2012 22:47


Contrairement à toi, je n'ai pas été choquée par toute cette noirceur... C'est un très bon roman je trouve, de son temps, avec des personnages inoubliables ! J'ai adoré !

Mina 13/11/2012 08:01



Merci de ton commentaire Noukette (^-^)



Charlotte 12/11/2012 12:02


J'ai vraiment hâte de le lire même si je m'attends aussi à un pavé parfois indigeste mais Rowling me fascine ! Que le Père Noël m'entende ;-)

Mina 12/11/2012 21:25



Merci de ton commentaire Charlotte (^-^)