Troisième Humanité, tome 1 - Bernard WERBER

Publié le par Mina

 

troisieme_humanite_bernard_werber_albin_michel_2012.jpg


Titre :  Troisième Humanité, tome 1

Auteur :
  Bernard WERBER

Edition :
  Albin Michel

Genre :
  Science-Fiction

Résumé :

Nous sommes à l’ère de la deuxième humanité.                  
Il y en a eu une avant.                            
Il y en aura une... après.                                

  En Antarctique, le paléontologue Charles Wells et son expédition découvrent, tout au fond d’un lac souterrain, les restes de squelettes humains d’environ 17 mètres de long.                                  
  À Paris, le projet d’étude de son fils David sur le rapetissement humain est sélectionné par un tout nouveau programme de recherches, consacré à « l’évolution de notre espèce ».                                          
  Wells père a retrouvé l’ancienne humanité, Wells fils entrevoit la prochaine humanité, mais ils sont loin encore de savoir la vérité.                              
  C’est grâce au soutien et à la passion amoureuse d’une femme, Aurore Kammerer, spécialiste dans la connaissance des Amazones, que sera révélé le plus surprenant des secrets et réalisée la plus folle des expériences, modifiant à jamais l’avenir des générations futures. 



Mon avis :
  En attendant ma chronique, mon fiancé a accepté de partager ici avec vous, sa chronique de ce nouveau Werber... qu'il a dévoré (^-^) Elle figure aussi sur son blog : A geek's life

 

  Grand fan de cet auteur devant l’éternel, je me suis bien sur jeté sur ce roman à sa sortie, après 2 ans d'abstinence !

 

Les Humanités se suivent...

"Lors d'une expédition des plus improbables en antarctique, Charles Wells et 2 copines à lui (dont une journaliste) font une découverte qui va changer la face du monde... Ou pas ! Vu que chatouiller la planète à ses pôles ne lui plait pas forcément !
  Son fiston David Wells, lui, participe à la présentation de sa thèse "plus petit c'est mieux" afin d'obtenir des financements, en concurrence avec l’énigmatique Aurore Kammerer et sa thèse "Girl power" ! 
  Ils ne le savent pas encore, mais ils participent sans le savoir à une étude qui vise à établir les possibles évolutions de l'humanité afin de la sauver... et ils ont gagné le gros lot, mais plein d'une responsabilité nouvelle qui peut aller jusqu'à modifier le destin de cette humanité... ou de la prochaine !"

 

... Et se ressemble !

Wells? Ce nom vous dit il quelque chose? j'écoute ! Oui, vous, au premier rang : Edmond Wells, Le célèbre créateur de l'inépuisable "Encyclopédie du savoir relatif et Absolu" ! 
  Recueil d'anecdotes et de savoirs indispensables que notre auteur savoure à dispatcher dans chacun de ces volumes !

Mais vous rappelez vous qu'il s'agit aussi d'un des personnages central du premier roman de Bernard Werber, la trilogie des Fourmis?
  Et oui, notre héros, David, n'est autre que le petit fils de ce dernier, amenant ainsi une suite à la trilogie qui l'a rendu célèbre, sans oublier quelques clins d'oeil à d'autres oeuvre se passant dans le même univers (comme le Papillon des étoiles) !

  Et quel suite ! Nous sommes vraiment dans la continuité, l'humanité mise au défi de l'évolution, le futur toujours au premier plan.
  Alors oui, c'est un sujet qu'il use et abuse, mais il y'a tellement peu d'auteur nous proposant des oeuvre sur des futurs plutôt réaliste, documenté et pas forcément pessimiste, que c'est toujours un régal à découvrir... Même si on grogne à certains moment en se disant que certains passages ressemblent à ces anciens romans.

  Il s'agit ici encore, d'une branche de l'arbre des possibles, une branche ou il faut malgré tout rester accrocher !

 

Une humanité de trop?

  Pourquoi donc me direz vous? car c'est un très bon Bernard Werber, mais c'est un Bernard Werber habituel ! 
  On retrouve les mêmes accroches, les mêmes cliffhanger en fin de chapitre, les mêmes chapitres entrecoupés de passage de l'ESRA et la même mise en danger de ses héros sauvés parfois par d'improbables deus Ex machina...
  J'ai même trouvé quelques passage trop improbables (surtout l’expédition du début un peu irritante dans l'exagéré) !
  Mais, cela reste, rappelez vous, de la fiction, mais de la Bonne fiction ! 

  Les héros sont assez typiques de Werber, et on sourit à retrouver la pensée de l'auteur dans l'un des personnages principaux (et omnipotent) du livre !

  Si vous n'aimez pas Bernard Werber, je ne pense pas que ce livre vous réconciliera avec son style et ses sujets... 

  Si comme moi vous vouez un culte à l'auteur, ruez vous dessus car comme toujours, on ne s'ennuie pas, on cogite et on aime à s'imaginer nous même un futur, en évoluant notre pensée et en rêvant de changer les chose... Après tout, "une goutte d'eau peut faire déborder l'océan".

 

  A noter qu'il s'agit ici d'un premier volume !!! 
  Je n'en savais rien personnellement et j'avoue avoir ressenti une intense frustration à la fin, en même temps qu'un soulagement voyant la fin arriver et potentiellement bâclée ! 
  J'attends donc la suite avec vraiment beaucoup d'impatience !

 

Par Mikaya


Lecture en partenariat avec

Albin Michel

Merci beaucoup ! (^-^)

Rendez-vous sur Hellocoton !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nadège 15/01/2013 06:35


De rien 

Nadège 14/01/2013 09:14


Je l'ai dans ma PAL, mais pas encore sauté le pas 

Mina 14/01/2013 20:15



(^-^) Il faut, il faut ! Merci de ta visite Nadège



Nadège 14/01/2013 08:08


J'ai lu Le Papillon des Etoiles et j'ai adoré 

Mina 14/01/2013 08:22



Ok, je n'ai pas lu celui-ci non plus >< Au passage, je te conseille "Les Thanatonautes", c'est le premier que j'ai lu de Werber et mon préféré (^-^)



Nadège 14/01/2013 07:35


Oui, c'est un auteur que j'aime bien. Et comme je n'ai lu qu'un livre de lui, je ne suis pas encore lassée 

Mina 14/01/2013 08:02



Cool ! Par curiosité, tu as lu lequel ?!? (^-^)



Nadège/Ladyscar 13/01/2013 13:15


C'est un livre qui me tente bien

Mina 13/01/2013 16:00



Si tu apprécies l'auteur, il devrait te plaire (^-^) j'avoue que je ne l'ai pas encore lu. Merci de ton commentaire Ladyscar !