Misery - Stephen KING

Publié le par Mina

misery~*~ Image cliquable ~*~


Titre :  Misery

Auteur :
  Stephen KING

Edition :
  Le Livre de Poche

Genre :
  Frisson

Résumé :

  Misery Chastain est morte. Paul Sheldon l'a tuée avec plaisir. Tout cela est bien normal, puisque Misery Chastain est sa créature, le personnage principal de ses romans. Elle lui a rapporté beaucoup d'argent, mais l'a aussi éttouffé : sa mort l'a enfin libéré. Maintenant, il peut écrire un nouveau livre.
  Un accident de voiture le laisse paralysé aux mains d'Annie Wilkes, l'infirmière qui le soigne chez elle. Une infirmière parfaite qui adore ses livres mais ne lui pardonne pas d'avoir fait mourir Misery Chastain. Alors, cloué dans sa chaise roulante, Paul Sheldon fait revivre Misery. Il n'a pas le choix...



Mon avis :
  Je dédicace cette lecture à Shanaa, qui m'aura tannée (enfin pas trop longtemps), pour que je lise "Misery" plutôt que "Shining". J'appréhendais mais, bien sûr, je ne suis encore pas déçue par Stephen King ! (^-^)

 

  Dès le début je suis restée admirative devant le talent d'écrivain de monsieur King. C'est incroyable comme il arrive à me transporter, je suis projetée dans ses histoires si bien que je ne peux plus en sortir et que je dévore ses romans sans même m'en rendre compte. Il est très, très difficile de lâcher un King et celui-ci tout particulièrement.

  Avec "Misery", il nous offre un huis clos oppressant, angoissant... presque dérangeant sur la fin...

 

  Encore une fois, j'ai découvert des personnages à la psychologie extrêmement fouillée.

  Paul Sheldon est un auteur de roman d'aventure 'pour elle' mais il vient d'avoir un terrible accident de voiture dans un coin de montagne perdu et se retrouve dans une ferme, 'soigné' par une ancienne infirmière alors que ses jambes sont littéralement broyées. Eh oui, l'hôpital, c'est pour les 'biscornouilles morveux' !

  Elle s'appelle Annie Wilkes et ne jure que par Misery Chastain, héroïne des romans de Paul. Problème, elle est en train de lire le dernier roman sorti et va bientôt découvrir que Paul a décidé de tuer son héroïne... Alors qu'Annie était déjà très inquiétante, elle devient carrément flippante !

  Paul va alors vivre une véritable descente aux enfers où la souffrance psychologique deviendra presque plus forte que la souffrance physique, alors qu'il doit à tout prix faire revivre Misery.

  C'est très sympa d'ailleurs car on peut lire quelques chapitres du "Retour de Misery", qu'il écrit pour Annie et, détail qui fait tout, la machine à écrire qu'il utilise a perdu le 'n', du coup, ils sont tous rajoutés à la main, y compris dans les extraits qu'on lit. (^-^)

 

  J'ai réellement trouvé ce roman parfait en ce qui concerne l'évolution de l'état d'esprit de Paul et, surtout, la folie d'Annie. Le syndrome de Stockholm n'est pas bien loin non plus...

  Vous vous en doutez, je ne me suis pas arrêtée au premier degré de lecture, comme pour tout roman de King. Ici, la ressemblance avec l'histoire d'Arthur Conan Doyle et de son personnage Holmes, m'a sauté aux yeux : en effet, comme je vous en ai parlé il n'y a pas si longtemps, Doyle a été dépassé par son héros Sherlock Holmes et, alors qu'il avait décidé de le tuer, les lecteurs ont exigé qu'il le fasse ressusciter coûte que coûte. D'autant plus que cette anecdote est évoquée dans "Misery" pour me conforter dans mon idée.

  A côté de cela, j'y ai lu toute l'angoisse d'un auteur : l'angoisse de la page blanche, la peur de décevoir son lecteur et, par dessus tout, la peur d'être dépassé par son héros au point de ne plus pouvoir s'en débarrasser. J'ai d'abord cru qu'il pouvait y avoir un lien entre l'accident de Stephen King et ce roman mais, bien sûr, il n'y en a aucun puisque "Misery" a été écrit en 1987 alors que l'accident de voiture de King n'a eu lieu qu'en 1990.

  Dernier point que je viens de lire sur Wikipedia, je vous le cite : "Stephen King a expliqué dans son ouvrage Écriture que « Misery » était une métaphore de sa propre dépendance aux drogues dans les années 1980." ; à savoir qu'au cours du roman, Paul devient dépendant aux médicaments contre la douleur.

 

  Pour conclure, Stephen King m'a une nouvelle fois comblée avec "Misery", un huis clos haletant que j'ai dévoré en quelques jours, où les personnages sont parfaitement maîtrisés. J'ai envie de dire : "Merci Annie !"... oui je sais... Merci monsieur King et merci Sha'

 

 

miseryfilm.jpg "Misery", film réalisé par Rob Reiner (1990)

  Une excellente adaptation, un huis-clos angoissant avec une Kathy Bates génialissime dans le rôle de la bipolaire Annie. J'ai adoré !

 


Rendez-vous sur Hellocoton !

Publié dans ♥ Stephen King

Commenter cet article

lasardine 23/01/2011 20:21


je suis ressortie mitigée de cette lecture (et pourtant j'adorais King, plus jeune!!), j'ai trouvé le début un peu poussif...


Mina 23/01/2011 22:43



Merci pour ton commentaire Lasardine (^-^)



esmeraldae 03/01/2011 11:10


j'aime beaucoup ce stephen king, un de ceux que j'ai relu d'ailleurs. l'adaptation est très bien faite!


Mina 03/01/2011 13:55



Merci beaucoup pour ton commentaire Esmeraldae, je vois que "Misery" fait l'unnanimité (^-^)



Véro. 02/01/2011 21:20


Un des meilleurs King selon moi !
Bonne année et plein de belles lectures en 2011 !


Mina 02/01/2011 21:54



Merci beaucoup pour ton commentaire Véro (^-^)



ShanaaT 02/01/2011 19:11


T'es trop chou Mina à remercier pour chaque commentaire :)
Quel est le prochain King alors??


Mina 02/01/2011 19:32



(tu me l'as déjà dit ! lol) eh bien ce sera La Ligne Verte avec Lexounet, d'ailleurs il faudra qu'on se fixe une date ! (^-^)



Shanaa 02/01/2011 15:30


je suis très content qu'il t'ait plus Mina. Un des meilleurs King évidemment. Et la dédicace est super sympa :) J'espère que tu liras d'autres supers livres cette année !


Mina 02/01/2011 15:48



Oh je ne doute pas que j'en lirais bien d'autres ! (^-^) pour l'instant, 2011 en lecture commence super bien ! merci beaucoup pour ton commentaire Shanaa