Liberi Fatali - Julien LAGLASSE

Publié le par Mina

liberi-fatali~*~ Image cliquable ~*~


Titre :  Liberi Fatali

Auteur :
  Julien LAGLASSE

Edition :
  World Crisis Crew

Genre :
  Science-Fiction

Résumé :

  L’énergie Gaia, source de conflit depuis des décennies, elle continue d’alimenter la haine et le désir de chacun, menant bien souvent les Hommes dans des situations où nul ne voudrait être. L’époque où les gangs se formaient, explosaient et se refondaient est bientôt révolue, car un danger bien plus grand menace à présent l'humanité. C’est dans un monde détruit par les précédentes guerres, puis reconstruit de manière inégalée, que Damah et Mahasia, faux-jumeaux, se retrouvent face à leur destin.



Mon avis :
  Tout d'abord, je tiens à remercier Archessia, blogueuse qui m'a proposé de découvrir ce titre et qui semble avoir à coeur de faire parler de cette nouvelle maison d'édition,  World Crisis Crew. Maison d'édition que je remercie bien sûr car ils m'ont fait parvenir ce roman (^-^)

 

  Parlons un peu de son auteur, Julien Laglasse est un jeune homme de 23 ans. Son parcours étudiant est varié, puisque d'un crusus littéraire, il s'est dirigé vers l'histoire de l'art pour finir dans l'informatique. Suite à sa rencontre, à Tokyo, de David Rolandi, il participe à la création de la présente maison d'édition et publie son premier roman en 2011, celui dont je vais vous parler.

  Autant dire que c'est un tout jeune auteur et, cela se ressent bien sûr dans ce titre. Julien Laglasse a énormément de bonnes idées, le synopsis du roman m'a paru vraiment tentant, mais le style d'écriture balbutiant ne permet pas de les développer autant que possible. J'ai même parfois eu l'impression que trop d'idées avaient été placées dans ce court roman.

  D'autre part, j'ai décelé quelques soucis de concordance des temps et quelques incohérences dans la narration qui ont gêné ma lecture. D'autant plus que les variations dans la police d'écriture du livre ne sont pas forcément agréables.

 

  Le narrateur est Mahasia, un jeune homme de 17 ans au langage plutôt familier. Il est accompagné de sa soeur jumelle Damah, atteinte de mutisme depuis le décès prématuré de leurs parents.

  Ces deux jeunes gens évoluent dans un univers bien travaillé, post-apocalyptique, où la plupart des continents ont disparus, détruits par la folie et l'avidité des Hommes face à la découverte d'une ressource révolutionnaire : l'énergie Gaïa. Voici le point positif de ce titre puisque le contexte est bien posé et maîtrisé.


  Ce sont davantage les objectifs des deux héros qui me sont restés flous. Suite à l'assassinat de leurs parents, Damah a perdu la parole et Mahasia décide de partir pour la capitale, retrouver leur oncle susceptible de l'aider à guérir Damah. S'en suit donc un périple mouvementé où nos héros vont faire de nombreuses rencontres et découvrir d'étranges conspirations derrière l'Empire Aldéris. C'est ici que la bât blesse car j'ai trouvé le voyage à la fois trop long, puisqu'il prend les trois quarts du roman, et trop rapide car les rencontres s'enchaînent à vitesse grand V et les informations s'additionnent sans qu'on sache vraiment à quoi elles vont servir. J'ai envie de dire, un peu comme dans les jeux-vidéos... dont il me semble que Julien Laglasse s'est un peu inspiré d'ailleurs... ^^

  De plus, le fond de conspiration angélique m'a semblé en trop ; un peu comme si l'auteur avait tellement d'imagination qu'il avait voulu tout mettre dans ce premier roman.

  Au final, je me suis retrouvée face à un dénouement pas très clair et je ne savais plus pourquoi les héros en étaient arrivé là...

 

  Pour conclure, "Liberi Fatali" est un roman dont l'univers est maîtrisé mais dont l'écriture est trop jeune pour être efficace, et tout va bien trop vite jusqu'à devenir brouillon.


Lecture en partenariat avec
 
http://img.webme.com/pic/t/therolandiboy/logo_crysis_world.jpg

Merci beaucoup ! (^-^)

Commenter cet article