Le vampire de Ropraz - Jacques CHESSEX

Publié le par Mina

img blog 100807 chessex~*~ Image cliquable ~*~

Titre : Le vampire de Ropraz

Auteur :
Jacques CHESSEX

Edition :
Grasset

Genre :
  Contemporain

Résumé :
En 1903 à Ropraz, dans le Haut-Jorat vaudois, la fille du juge de paix meurt à vingt ans d'une méningite. Un matin, on trouve le cercueil ouvert, le corps de la virginale Rosa profané, les membres en partie dévorés. Stupéfaction des villages alentour, retour des superstitions, hantise du vampirisme. Puis, à Carrouge et à Ferlens, deux autres profanations sont commises. Le nommé Favez, un garçon de ferme, est le coupable idéal. Condamné, emprisonné, soumis à la psychiatrie, on perd sa trace en 1915. A partir d'un fait réel, Jacques Chessex donne le roman de la fascination meurtrière. Qui mieux que lui sait dire la " crasse primitive ", les fantasmes des notables, la mauvaise conscience d'une époque ?


Mon avis :
J'ai découvert ce court roman, par hasard, sur Livraddict, c'est le titre qui m'a intriguée... mal m'en a pris.
  L'écriture de Jacques Chessex est horrible de violence et de détails morbides. L'atmosphère est crasseuse, pleine de superstitions et de frustrations...

  Inspiré de faits réels : à Ropraz, ville de Suisse, en 1903, deux jours après son inhumation, le corps de Rosa Galliéron est retrouvé profané, victime de nécrophilie et sauvagement mutilé. Les rumeurs vont vite en Suisse puis en Europe et, très vite, beaucoup sont suspectés.

  Jacques Chessex réalise une sorte de docu-fiction, avec une écriture digne d'un journaliste et, parfois, d'un médecin légiste avec des descriptions à vous donner la nausée.
  Le dénouement fait froid dans le dos et je pense que, plus jamais je ne regarderais les cérémonies du 14 juillet en France de la même manière...

  Je n'ai pas adoré donc et je ne pense pas que je retenterais l'expérience avec Jacques Chessex.

Publié dans Contemporain

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P

C'est vrai que l'écriture de Chessex est particulière, presque journalistique, ce qui donne l'impression que ces horreurs sont traitées sur un ton sans émotions. Mais pour ma part, j'ai adoré ce
court roman.


Répondre
M

Merci pour ton commentaire Pimprenelle ! (^-^) il y a des avis positifs ! :)


N

Je n'ai pas aimé non plus. Et c'est un euphémisme...
Ce qui m'a surtout déplus c'est le style journalistique/policier qui est très désagréable à lire. Plus que les faits sanglants et décris avec froideur c'est vraiment le style littéraire qui n'a pas
fait mouche chez moi.
Heureusement que ce roman est court car j'aurai eu l'impression de perdre mon temps... Même la fin est un pétard mouillé...

Je ne conseillerai donc pas ce livre moi non plus.


Répondre
M

:) eh bien, tu vois, finalement j'ai trouvé le style approprié !
Merci pour ton commentaire Nelfe ! (^-^)


L

Quel dommage ! Moi, j'avais vraiment bien aime. J'avais vu ca comme un thriller, un polar, j'avais aime le style efficace et rythme.


Répondre
M

Moi, j'avais toujours cette idée qu'il avait des faits réels derrière et du coup, je n'ai pas pu le voir comme un thriller....
Merci pour ton commentaire L'Ogresse ! (^-^)


P

J'ai découvert Chessex avec ce livre et me suis lancée dans Le dernier crâne de M. de Sade tout de suite après. Avec toutes les gênes que cela peut occasionner, j'ai adoré le style.


Répondre
M

Le style est particulier effectivement, en fait, il se prête très bien à ce genre de récit je trouve...mais c'est ce à quoi il fait référence qui ne me passionne pas vraiment ! :)
Merci pour ton commentaire Pauline ! (^-^)


O

Je trouve que ça fait énormément penser à un scénario de jeux PC d'enquête et d'aventure. Mais si c'est vomitif, je laisse tomber direct !


Répondre
M

^^ quasiment vomitif oui ! >