Le Rire du Cyclope - Bernard WERBER

Publié le par Mina

rireducyclope~*~ Image cliquable ~*~


Titre :  Le Rire du Cyclope

Auteur :
  Bernard WERBER

Edition :
  Albin Michel

Genre :
  Aventure

Résumé :

  Darius, humoriste célèbre et coqueluche du tout Paris, s’effondre dans sa loge à l’issue d’une représentation à L’Olympia.
Quelques minutes avant sa mort, le pompier de garde l’a pourtant entendu éclater de rire…Journaliste au Guetteur moderne, Lucrèce Nemrod est sûre qu’il ne s’agit pas d’une mort naturelle. Son complice, Isidore Katzenberg, qui vit toujours dans son château d’eau, entouré de dauphins, est persuadé qu’il faut remonter aux origines du rire pour mener à bien cette enquête…Un roman werbérien à la fois malin et savant, où l’on retrouve deux de ses héros favoris : Isidore Katzenberg et Lucrèce Nemrod.
Après le chaînon manquant et le cerveau, l’étrange phénomène du rire est au centre de leur nouvelle enquête. 



Mon avis :
  Je voudrais tout d'abord remercier
Nicolas Aouizerate, des éditions Albin Michel, de m'avoir permis de découvrir le dernier roman de Werber sorti le 1er octobre dernier : "Le Rire du Cyclope" (c'est mon chéri qui était d'autant plus content de le recevoir puisque Bernard Werber est SON auteur préféré).

 

  Ce roman est le troisième tome de la trilogie des Aventuriers de la Science. Il fait suite au "Père de nos Pères" et à "L'Ultime Secret" si bien que sa construction est identique aux deux premiers : une bonne chose si on considère que cela donne une cohérence au cycle mais un choix qui peut devenir lassant.

  "Le Rire du Cyclope" est né de la volonté de Bernard Werber de remettre en action ses personnages, Isidore Katzenberg et Lucrèce Nemrod, mais aussi d'un vote de ses lecteurs pour une nouvelle tirée du recueil "Paradis sur mesure" qui s'intitulait "Là où naissent les blagues".

  Comme toujours, Bernard Werber nous offre un récit très documenté, plein de références historiques mais aussi de statistiques. Entre les chapitres sont intercalées des blagues, pas toujours drôles il faut le dire, mais qui donnent une dimension amusante à ce roman.

  Plus sérieusement, l'humour est aussi une façon pour Werber d'aborder un thème plus grave : le mal-être dans notre société. Thème qui sera poussé à l'extrême...

 

"-L'imagination a été donnée à l'Homme pour compenser ce qu'il n'est pas. L'humour pour le consoler de ce qu'il est. Hector H. Munro"

 

  J'ai aimé retrouver Isidore et Lucrèce. Ce troisième tome est plus centré sur Lucrèce Nemrod, on en apprend beaucoup plus sur son passé mais elle est aussi plus impliquée dans l'enquête. Néanmoins, Isidore Katzenberg reste présent et sa psychologie est aussi plus développée puisque Bernard Werber exprime beaucoup plus les pensées de ses personnages.

  Le seul point décevant est que leur relation est remise à zéro malgré la fin plus que positive de "L'Ultime Secret"... mais vous découvrirez pourquoi, ne vous tracassez pas ! ^^

  Vous devez déjà le savoir si vous lisez du Werber mais il a toujours tendance à faire des clins d'oeil à ses autres oeuvres, ici, il fait encore plus fort et s'incarne dans le personnage d'Isidore : ce dernier souhaite écrire les romans de ses enquêtes depuis les origines de l'humanité et nous cite quelques secrets d'écriture...

 

  Comme je le disais précédemment, la construction est identique aux volumes précédents : tout commence par le décès mystérieux d'un grand humoriste, Darius Wozniak. Lucrèce soupçonne un meurtre et, cette fois-ci, c'est elle qui va devoir convaincre Isidore d'enquêter. Les pistes se multiplient, les impasses aussi, mais nos deux héros gardent espoir et n'hésitent pas à se mettre en danger pour découvrir le rire ultime...

  Plongée au coeur d'une institution proche de la Franc-Maçonnerie, remontée aux origines de l'humour : Isidore et Lucrèce ne sont pas au bout de leurs surprises.

 

  Pour conclure, même si ce roman a pu me paraître un peu long parfois, je ne suis pas déçue et j'ai adoré retrouver Isidore et Lucrèce pour une nouvelle enquête. Bernard Werber nous rend toujours plus curieux et j'ai encore appris beaucoup de choses dans "Le Rire du Cyclope", même s'il reste moins scientifique que d'autres de ses oeuvres. Je vous le conseille ! (^-^)

 

 
Lecture en partenariat avec


Merci beaucoup ! (^-^)

Publié dans Aventure

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C

Mais non il faut lire les blagues même si tu ne rigoles pas...Le livre que je préfère reste "le livre du voyage",et cette année pour les 20ans des fourmis BW sort une pièce de théatre "Bienvenue au
paradis" (Bordeaux Théatre de la Victoire du 03 au 30 mars), et un documentaire de Stéphane Krausz qui sort le 13 mars.
Bonne continuation à plus.


Répondre
M


J'ai eu l'occasion de voir le documentaire sur BW aux Utopiales de Nantes, il est vraiment très bien (^-^) merci pour ton commentaire co.



S

Je le trouve quand même nettement en dessous des fourmis ou des thanas..


Répondre
M


En dessous des Thanatonautes c'est sûr mais ça reste du Werber ! (^-^) merci pour ton commentaire Shanaa



E

Oh oui, bien bien sympathique à lire ^^
Mon préféré reste Les Thanatonautes


Répondre
M


C'est marrant, c'est mon préféré également ! =) merci pour ton commentaire Erato (^-^)



S

Oui c'était une grosse partie de mon RAT et d'ailleurs j'aurais pas du le lire pendant le RAT car trop de longueurs!

Mais ca m'a donné envie de relire le père de nos pères et l'ultime secres, dans lesquels j'ai préféré largement les thèmes abordés :)


Répondre
M


^^ bonne future relcture



S

Je l'ai lu pendant le RAT. Le thème des blagues j'ai pas accroché c'est dommage, par contre la narration est toujours sympa et je trouve que BW a adopté un style un peu plus cinglant et c'est
appréciable. Un peu de longueurs quelquefois et la fin est en dessous de les deux autres tomes du cycle.


Répondre
M


J'ai bien apprécié le dénouement moi mais je t'avoue que les blagues, à partir de la moitié du livre, je les ai plus lu et je ne m'en porte pas plus mal ! lol merci pour ton commentaire Shanaa
(^-^)


C'était une grosse partie de ton RAT alors ?!? 630 pages quand même ;)