La cinquième femme - Henning MANKELL

Publié le par Mina

cinquiemefemme
~*~ Image cliquable ~*~


Titre :  La cinquième femme (Den Femte Kvinnan)

Auteur :
  Henning MANKELL

Edition :
  Points

Genre :
  Policier

Résumé :

  Septembre 1994, l'inspecteur Wallander rentre de vacances et espère un automne calme. Mais il lui faut bientôt éclaircir une série de meurtres à donner froid dans le dos aux policiers les plus endurcis. Un vieil ornithologue a été retrouvé empalé dans un fossé, un autre, passionné d'orchidées, ligoté à un arbre et étranglé, le dernier, chercheur à l'Université, noyé au fond d'un lac. Pourquoi tant de férocité à l'égard de citoyens apparemment paisibles ? Et pourquoi ces mises en scène sadiques ? Parce que - selon U devise de Wallander - les êtres sont rarement ce que l'on croit qu'ils sont. Et si le crime était la vengeance d'une autre victime contre ses bourreaux ? Dans ce cas, l'inspecteur Wallander n'a plus qu'à se hâter pour empêcher un nouveau meurtre tout aussi barbare.



Mon avis :
  Ma première entrée en matière avec l'écriture d'Henning Mankell, sur un conseil de mon beau-papa, mais je n'ai pas été totalement emballée... =/

 

  L'écriture d'Henning Mankell n'est pas désagréable, là n'est pas le problème. Au contraire, c'est un récit très bien construit. Les personnages sont complets, y compris les victimes.
  Mais c'est un policier ! Un policier bien écrit avec lequel les amateurs du genre devraient se régaler, mais, définitivement, c'est un genre qui ne me convient pas car le rythme est trop lent ; je préfère de loin les thrillers dans lesquels les enquêtes vont très vites même si c'est moins réaliste.

 

  L'inspecteur Wallander est le policier chargé de l'enquête. Un personnage récurrent, me semble-t-il, dans les romans de l'auteur. Le lecteur est proche de lui, on entre vite au coeur de sa vie, dans son intimité même avec un moment de deuil. Je trouve cela toujours intéressant d'avoir un personnage central rendu humain ; cela manque parfois dans les policiers.

 

  "La cinquième femme" est un roman divisé en plusieurs parties avec, à chaque fois, un nouveau meurtre. On suit donc Wallander dans une enquête lente et complexe ; cela a le mérite d'être réaliste mais je n'apprécie pas toujours de lire les longs interrogatoires, les longues réflexions. D'autant plus que le lecteur, dans ce titre, connaît l'auteur des meurtres, même si son mobile n'est pas totalement clair.
  J'avoue que j'ai accéléré un peu ma lecture à la fin car je n'attendais que le dénouement... qui est pas mal.

 

  Pour conclure, objectivement, "La cinquième femme" d'Henning Mankell, est un roman policier bien écrit, bien construit, qui présente des personnages intéressants, en particulier Wallander, l'inspecteur, dont on se sent très proche.
  Néanmoins, je me rend compte que je n'apprécie pas le rythme lent des enquêtes dans les policiers et j'hésite de plus en plus à retenter l'aventure du genre. Un autre roman d'Henning Mankell se trouve dans ma PAL, il a été récompensé par les lecteurs de Points, je ne sais pas encore si je le lirai... 


Rendez-vous sur Hellocoton !

Publié dans Policier - Thriller

Commenter cet article

Michou 21/03/2012 10:54


j'avais commencé le premier roman que l'auteur a écrit avec ce policier, je ne me souviens plus du tout du titre, et comme toi, je n'avais pas été très emballée, manque de rythme surtout... je ne
l'ai pas fini d'ailleurs....

Mina 21/03/2012 14:30



Manque de rythme oui, merci de ton commentaire Michou (^-^)