Apocalypsis, tome 2 : Cavalier Rouge, Edo - Eli ESSERIAM

Publié le par Mina

apocalypsis2
~*~ Image cliquable ~*~


Titre :  Cavalier Rouge, Edo (Apocalypsis, 2)

Auteur :
  Eli ESSERIAM

Edition :
  Nouvel Angle

Genre :
  Fantastique

Résumé :

La fin du monde est proche.
Ils sont quatre jeunes de 17 ans : Alice, Edo, Maximilian et Elias.
Ils sont les Cavaliers de l'Apocalypse.
Ils n'épargneront que 144 000 âmes. En ferez-vous partie ? 

«J'ai fait ouvrir le sol sous leurs pieds. J'ai fait tomber le feu sur leurs manteaux. J'ai fait abattre la foudre sur leurs têtes. Sous mes pieds, la terre était stable et solide. J'étais au milieu des flammes mais elles me léchaient sans me mordre. Les éclais m'éblouissaient sans me frapper. C'était merveilleux. J'étais le coeur de la Nature. Le cinquième élément dans un corps qui se fatiguait doucement." Edo Halilovic, Cavalier Rouge.



Mon avis :
  Je n'aurais pas attendu bien longtemps pour lire le deuxième tome de cette série formidable ! (^-^)

 

  Une nouvelle fois, la grande force de l'écriture d'Eli Esseriam réside dans sa franchise. Elle ne prend pas de détour, et si une chose doit être dite, elle l'est ! Malgré toute la violence que cela peut impliquer...
  Edo est le Cavalier Rouge, je vous le rappelle, celui de la guerre, de la violence, du sang, et c'est l'ambiance générale de ce deuxième tome.

 

  Edo Halilovic, deuxième cavalier de l'Apocalypse, est un immigré bosniaque, avec toutes les blessures que cela sous-entend...

"Faut savoir que les Serbes voulaient descendre tous les hommes en âge de se battre contre eux. Histoire d'être sûrs, ils ont aussi achevés les vieillards, les adolescents. Tous les mâles quoi. Un délire genre roi Hérode. Même combat. On est jamais trop prudent. Encore aujourd'hui, Srebrenica, c'est une ville de femmes. Elles restent majoritaires. Les Serbes en ont fait des amazones. Des veuves, ouais. Des orphelines, des mères qui pouponnent des fantômes."

  Depuis sa plus tendre enfance, il n'a connu que la crasse et la misère. Il vit dans une baraque de chantier sans électricité avec un père alcoolique et une mère qui se prostitue.
  Mais Edo a un petit frère, Anel, et ce qui saute aux yeux dès le début, c'est sa relation avec lui. do donnerait tout pour son frère, il sacrifierait sa vie pour lui, pour son bonheur. Il est très protecteur et extrêmement touchant dans cette relation.

 

  Comme dans le premier tome, Edo ne connait pas encore son rôle de Cavalier de l'Apocalypse et va le découvrir avec le lecteur.
  Un deuxième tome qui contient de la violence, je vous l'ai dit, certaines scènes évoquées par Edo soulèvent le coeur, d'autres ne sont que des douces violences mais qui bousculent encore un peu plus.
  Un deuxième tome prenant qui construit le personnage d'Edo, un personnage fort, puissant, au coeur de pierre... mais pas dénué de sensibilité.

 

  Pour conclure, je suis de plus en plus bluffée par le style sans détours d'Eli Esseriam et ce deuxième tome de la série Apocalypsis prouve, si c'était encore utile, que c'est une tuerie ! Une série qui a du caractère (^-^)


Rendez-vous sur Hellocoton !

Publié dans Fantastique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article